S’adapter à la vie en tant que nouveau papa!

papa et bébé dans les bras

Quelles années cela a été, et ce qui reste à venir!

C’est encore quelque chose de nouveau pour moi d’être un père. Malgré cela je vais prendre le temps et le courage d’essayer de donner des conseils aux nouveaux ! Je suis sûr que je ferai des erreurs en cours de route, cependant, il y a quelque chose d’excitant à apprendre à mesure que l’on se rapproche de quelque chose que l’on croyait auparavant impossible.

La vie comme un nouveau papa

La naissance, la grossesse et la parentalité existent depuis des milliers d’années et pourtant, c’est encore un mystère pour nous. Qu’est-ce qui est bien et mal? Qui est le meilleur à apprendre? Est-ce un livre ou votre sage-femme locale? Certains peuvent prétendre que leur mère sait le mieux.

Mon parcours a commencé et depuis j’ai appris beaucoup de trucs et astuces et, bien que mon blog ne parle pas de clarifier ce qui est bien ou mal, il partagera mon voyage et (j’espère!) Agira comme un coup de main le long du vôtre.

PATIENCE et HUMOUR

Rappelez-vous ces deux mots en tout temps et je vous assure que tout défi auquel vous serez confronté ne sera pas aussi difficile. La réalité d’être un père est que vous ferez face à une série de défis; certains par vous-même, certains complètement hors de vos mains et certains dont vous ne saviez même pas existé. C’est pourquoi les bases de ces deux mots seront votre sauveur!

Les nuits sans sommeil, les hormones, les parents impliqués, les finances et les changements de couche ne sont que quelques-uns des nombreux tests auxquels vous serez confrontés. Les choses iront mieux et vous apprendrez ce qui fonctionne le mieux pour vous, alors soyez patient. Après tout, Rome n’a pas été construite en un jour!

« Donc, plutôt que de laisser une situation déjà stressante vous pousser plus loin, essayez de prendre du recul et de rire. »

Il y a beaucoup d’occasion où l’on peut avoir les larmes au yeux, mais au lieu de cela il faut sourire, accepter le défi et passer au travers. Toutes les choses dont je parle seront inévitables alors il faut les accueillir à bras ouverts et  y faire face.

Voir le monde différemment

Il y a une analogie étrange, mais, depuis que mon fils, Pablo est née, je le regarde comme je regarderai un feu. Il est complètement hypnotisante et je ne peux pas enlever mes yeux de lui!

Vous ne pensez à rien d’autre qu’à ce qui est en face de vous. Tous les soucis que vous aviez et tous les défis auxquels vous faites face ne peuvent pas être plus grands que ceux que vous avez devant vous. Il a mis les choses en perspective et m’a permis de voir le monde sous un jour différent et plus positif.

Histoire de la semaine

Quel est le bon moment pour aller aux toilettes avec un nouveau-né? La réponse est, jamais! Pas avec un nouveau-né. Soyez donc prêt et prêt à tout moment! Un soir où j’était seul avec mon fils, quant il avait moins de 1 an, il pleuré sans arrêt. Il n’avais pas faim, pas froid, pas chaud, il était propre. Qu’avait il? Juste besoin de calin, sauf que le problème c’est que moi j’avais besoin d’aller au toilette (juste pour un petit pipi je précise). Quand la solution le plus simple et de le laisser votre enfant dans son lit pleuré 5 minutes, moije ne pouvais pas. Donc je l’ai pris dans mes bras et je suis allé au toilette et même assis, nous les hommes, nous devons dirigé et ba figurez vous que j’ai du nettoyé quand même après avec un bébé dans les mains( (et ça aussi c’est pas facile).

Je vous met un site avec des paroles de chanson pour bébé au cas où.

La victoire est bonne

Finalement, après de nombreuses tentatives pour l’endormir et le calmer, je l’ai fait! Une odeur de victoire était dans l’air. J’ai trouvé le bon moment et je l’ai saisis. La solution c’était la patience et le sang froid. Se mettre dans le noir, chanter et lui parler. Il n’y a pas de secret votre enfant à besoin de sentir que vous été avec lui et pas seulement que vous le porter.

Aux grands maux les grands moyens

Il y a très peu de moments dans la vie où vous vous demandez «pourquoi?!» Mais être assis dans une salle de bain avec un bébé qui pleure sur votre épaule et sans aucune porte de secours en vue est certainement l’un d’entre eux.

Le bain

Et oui votre enfant ne veut pas prendre son bain, alors c’est la galère. Il demande les bras, donc vous vous le prenez, à moitié dans le bain à moitié dans les bras. Vos était trempé de la tête aux pieds sauf que vos étés habiller. C’est pas facile la vie mais c’est ce qui vous attend. Ma solution à moi, c’est des cylindres. Un jeu de construction où l’on empile des cylindres. Alors c’est cool en dehors du bain et dans le bain. Mon Pablo adore les remplirs et des vidés, il joue sans arrêt avec. C’est ma botte secrète pour lui faire prendre le bain s’en pleure. Enfin il ne pleure pas toujours.

Puis le défi suivant est d’essuyer un bébé dans vos bras … ma seule option semblait claire, on cours à travers l’appartement, on met de l’eau partout pour atteindre la table à longer.

Ce n’est pas ce que vous avez lu dans de bons livres parentaux, mais c’est tout ce que j’ai, et ça a marché!

Astuce de la semaine

Parfois, aucun livre ou conseil ne peut vous préparer à une situation, alors allez-y avec votre instinct et tirer le meilleur parti de n’importe quelle situation. Vous pourriez même en tirer une bonne histoire!

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *